L’italien L2
La deuxième langue ou L2 se distingue de la langue maternelle (LM ou L1) et de la langue étrangère (LE) par les modalités d’acquisition-apprentissage.
 
Ci-dessus, une brève définition des différentes typologies de langue:
- LM ou L1 est la langue qu’une personne a apprise comme première, dès son enfance;
- LE est la langue étudiée généralement à l’école, dans un pays où elle n'est pas parlée d'habitude. Par exemple, l’anglais  est une langue LE que la plupart des élèves italiens étudient à l’école. La LE est enseignée graduellement, à partir du niveau plus facile jusqu'au niveau plus difficile. L’enseignant généralement connaît avec précision ce que les élèves apprennent. Le matériel est fourni par les leçons, les dialogues enregistrés etc.;
- L2/ deuxième langue, est la langue apprise dans le pays où elle est parlée d'habitude, par exemple, l’italien en Italie. Dans le cas de L2 l’apprentissage est mixte, en partie vérifié, en partie spontané. L'élève est “immergé” dans la langue et le matériel à disposition est riche.
 
L’italien L2 pour nos compatriotes immigrés, n’importe quel soit leur âge, représente la langue pour communiquer, faire connaissance, faire amitié, étudier, travailler, vivre en Italie. On l’apprend en entrant en contact avec les parlants natifs, nous les italiens, dans tous les lieux de rencontre, de l’école au lieu de travail, dans les bureaux, dans les magasins, les jardins publics, dans la rue etc. On l’apprend à l’école et aux cours d’italien, mais aussi en regardant la télévision, en écoutant les chansons, en faisant ses courses, en jouant.

Pour tous les compatriotes qui proviennent d’une langue maternelle (LM) romane, c'est-à-dire qui dérive du latin, comme l’espagnol, le portugais, le roumain, le moldave etc., apprendre l’italien L2 est plus facile, en revanche, cela sera plus difficile pour ceux qui proviennent de pays avec des langues différentes de la notre, comme le chinois, l’arabe, le cinghalais etc.

L'italien est une langue flexionnelle, c'est-à-dire qu'elle change à la fin d’un mot. La lettre “a” ou la “e”, à la fin du mot "casa/e", par exemple, nous dit si le mot est singulier ou pluriel, de la même manière, la dernière partie d’un verbe nous fait comprendre qui et quand quelqu'un fait une action (« andiamo » = nous allons; « partirò » = je partirai en futur).

L'alphabet italien est composé de 21 lettres, 5 voyelles et 16 consonnes. Généralement on l’écrit comme on le lit.

Enseigner l’italien L2  exige des connaissances, aptitudes et compétences spécialisées, que l'on acquiert grâce à une formation particulière et à une expérience professionnelle sur le lieu. Nombreuses sont les universités où il est possible fréquenter un doctorat (master) en didactique de l’italien comme deuxième langue.
 
Pour approfondissements, consulter aussi:
 
Les Niveaux du CEC
 
La certification de connaisance de la langue Italianne
Icônes: faire une recherche avancée